Zona Frigida, Anne B. Ragde

Publié le par Miss poisson rouge

 

zona frigida                     

 

Béa décide de s'offrir des vacances hors de prix au bout du monde. Au Spitzberg plus exactement ! Avec le soleil de minuit, les ours blancs, les glaciers, la mer... Mais Béa, jeune trentenaire, citadine, n'est pas vraiment la candidate idéale pour ce genre de voyage.

Avec son humour noir, très cynique, elle ne manque pas de répondant face à ces camarades de croisière !

 

Donc vous aurez compris le principe : une dizaine de personnages que tout oppose, se retrouve ensemble sur le bateau pour une semaine. Mais Béa, que fait-elle vraiement là ? Que cache t-elle sous son apparente envie de prendre le large ? Et si elle n'était pas là par hasard ? La croisière se transforme petit à petit en huis clos où les réglements de compte font ressurgir le passé.

Extraits choisis :

 

"Pour être tout à fait honnête, je suis partie au Spitzberg pour picoler".

 

"Des vacances. C'était quoi, au fait ? Partir quelque part ou quitter quelque chose ?"

 

J'ai lu ce livre d'une traite, et c'est assez rare chez moi... qui lit toujours plein de livres en même temps ! Lecture très facile, donc, et prenante. Un style d'écriture convaincant, enjoué, qui correspond au caractère de Béa si j'ose dire. Cette caricaturiste prometteuse n'a pas sa langue dans sa poche et c'est tant mieux ! Les paysages sont aussi magnifiques, les desciptions jamais pesantes, ils restent une toile de fond.         

 

La vrai raison de ce voyage arrive assez tard dans l'histoire, et je regrette qu'il n'y ait pas plus d'indices distillés dans la première partie du roman, pour nous "préparer". Du coup, il me manque un tout petit brin de crédibilité. La fin me laisse aussi un peu perplexe... Et un mot pour finir sur le fond "écologique" : euh... non, on ne peut pas qualifier de "plaidoyer écologique," ce qui n'est qu'un papier-peint approprié au contexte de l'histoire. Ce n'est pas suffisant pour en faire un véritable argument.         

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article