Messieurs Ma, père et fils, Lao She

Publié le par Miss poisson rouge

fica baniere
     
 M. Ma pere et fils   "Le vieux Ma n’est guère enthousiaste de devoir partir en Europe – à Londres, plus précisément – où son frère lui a légué un magasin d’antiquités. Quant à son fils, Ma Wei, il tombe éperdument amoureux de la fille de leur logeuse, la très respectable veuve Window. Les tribulations de nos deux chinois dans la capitale britannique sont contées par Lao She avec un humour féroce, et sans doute bien informé, puisque lui-même y séjourna de 1924 à 1929. Comment concilier la digne image de Messieurs Ma, père et fils avec celle de ces « diables à face jaune » qui fument l’opium, s’adonnent au trafic d’armes, cachent sous leur lit les victimes qu’ils ont tuées et violent les femmes sans distinction ? L’abîme d’incompréhension et de préjugés qui les sépare de la population locale, s’il donne lieu à maintes scènes d’une drôlerie irrésistible, n’en laisse pas moins flotter une ombre de tristesse sur la réussite de leurs projets."
     

Mon avis         

300 pages pour découvrir les tribulations d'un père (et son fils !) d'origine chinoise... en Angleterre ! J'ai trouvé intéressant d'appréhender les facettes d'une culture à travers une communauté immigrée dans un autre continent. Lao She maîtrise particulièrement bien l'art de la description, et j'aime beaucoup son humour sarcastique, et néanmoins perspicace, tant à l'egard de la culture anglaise que celle de sa propre communauté chinoise. Un très bon roman donc, que je vous conseille, pour ce voyage sur les routes d'Asie...                    

Publié dans Littérature d'Asie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article