Liaisons étrangères, Alison Lurie

Publié le par Miss poisson rouge

Liaisons-etrangeres.jpg

 

Mon avis :

D'un côté, nous avons Vinnie, femme au physique ingrat, et en plus, vieille (!), spécialiste de littérature enfantine. De l'autre côté : Fred ; jeune, grand et séduisant ! Tous deux sont professeurs d'origine américaine, en voyage d'étude à Londre. Entre les deux, n'oublions pas notre charmant ingénieur, venu aussi du fin fond de l'Amérique, et disons, un peu moins cultivé...

Ces 3 caractères bien disincts vont être prétexte à évoquer les différences de culture entre Britanniques et Américains. C'est absolument génial ! Je ne connaissais pas cette auteur américaine, je l'ai découverte dans un numéro de "Le Magazine littéraire", où un dossier présentait les romancières américaines (le n°532 de juin 2013). Alison Lurie est certe américaine mais son écriture se rapproche de celle des romancières britanniques. Un humour mordant, des situations cocasses, beaucoup d'autodérision, de finesse aussi. Vous l'aurez compris, on pense à David Lodge ! J'ai adoré ce roman, c'est un classique. Il a d'ailleurs reçu le National Book Award et le prix Pulitzer en 1983. Un régal, à lire absolument.

Résumé :

"Pour des anglicistes américains, un congé d'études à Londres, c'est le rêve. Vinnie Miner et Fred Turner, deux professeurs de collège en Nouvelle-Angleterre, vont réaliser leur rêve anglophile, loin de la "barbarie" américaine.

Le bonheur de lecture vient du fait que Alison Lurie décrit avec intelligence et humour l'ambiguïté des attitudes américaines vis-à-vis de l'Angleterre. Connivence feinte, hypocrisie, fascination réciproque ou rejet mutuel, complexe d'infériorité ou de supériorité. Tous ces sentiments conflictuels ne cessent de se croiser et font de ce livre réjouissant le plus anglais des romans américains." EDITIONS PAYOT & RIVAGES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article