Les sentinelles de la nuit, Serguei Loukianenko

Publié le par Miss poisson rouge

Alors là, grosse déception pour ce premier tome d'une trilogie repérée à plusieurs occasions déjà... L'histoire s'articule autour de 3 chapitres, style épisode ou nouvelle, avec une mini intrigue.

les-sentinelles-de-la-nuit-copie-1.jpg  

J'avais été attirée par le fait que l'histoire se passe à Moscou, en me disant, cela changera de la vision américaine parfois trop manichéenne, du Bien et du Mal. Effectivement, ici le Bien et le Mal ne s'affrontent pas en deux mondes bien séparés, distincts, où tout est soit noir soit blanc. C'est un peu plus poussé que ça et les deux visions s'entremêlent. Chaque "camp" a ses arguments, ce qui donne lieu à des discours philosophiques (plus ou moins réussis) de la part, notament, d'Anton, personnage principal. Mais j'arrêterai là le seul point positif de ce roman...

 

Alors qu'on s'attend à une apocalypse de fin de monde à chaque fin de chapitre (ou n'importe quel autre truc grandiose, enfin on parle quand même de lutte entre le Bien et le Mal, on doit en avoir plein la vue !), on découvre que tout était en fait soigneusement orchestré et prévu d'avance. La montagne accouche d'une souris... Et encore plus dans le dernier chapitre, qui me laisse vraiment perplexe (et déçue).  Je ne lirai pas les 2 autres tomes.

Résumé de l'éditeur :
"Vous appartenez déjà au monde des Autres, mais vous ne le savez pas...

Depuis plus de 1000 ans, défenseurs du Bien ou forces du Mal, les Autres vivent parmi nous dans une trêve fragile. Aujourd'hui, cette trêve est menacée. Le Bien va combattre le Mal.
Sentinelles de la Nuit contre Sentinelles du Jour.

En 1342, en Russie, une trêve est conclue mettant fin au conflit permanent entre les Forces de l'Ombre et les Forces de la Lumière.

De nos jours, à Moscou, l'Ombre et la Lumière disposent, pour maintenir cette paix, d'individus aux capacités surnaturelles «les Autres» qui assurent la sécurité de leurs congénères et condamnent tout abus de la part du camp opposé. Mais une ancienne prophétie menace ce traité précaire : la crainte qu'un autre «Autre» bascule dans le camp opposé et fasse ainsi replonger le monde dans le chaos des hostilités. La race humaine risquerait alors de courir à sa perte..."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Les livres de Céline 26/11/2012 18:15


Je passerais mon chemin sur cette lecture alors.