Les amants de Byzance, Mika Waltari

Publié le par Miss poisson rouge

les-amants-de-byzance.jpg  

"Deux êtres que tout sépare ont choisi pour s'aimer un lieu de fin du monde : Byzance assiégée par les Turcs. Nous sommes en décembre 1452. Le 2 juin 1453, la grande cité ne sera plus qu'un amas de cendres fumantes. Au cours de ces six mois l'existence de Jean L'Ange et de la belle Anna battra au rythme fiévreux de ce grand corps agonisant. Il ne s'agit pas là d'un roman historique au sens habituel de la formule ; on a plutôt affaire à une chronique intime qui utiliserait l'Histoire un peu à la façon d'un soufflet de forge : récit d'une passion portée à très haute température, et qui ne trouve à s'apaiser que dans l'incendie.

 

La critique, à la sortie du livre, avait évoqué le nom de Marguerite Yourcenar - celui de Shakespeare aussi... "

Moi qui ne lit pratiquement jamais de romans historiques (avoir une page Wikipedia pour combler mes lacunes historiques me contraint quelques peu...) Sans Parler du titre ! Et que dire de la couverture... Nan là, rien ne m'attirait au départ, et ne connaissant pas cet auteur, ce roman m'avait tout l'air d'une bonne petite histoire à l'eau de rose...

 

Comme quoi des fois, sur un coup de tête, en parcourant les rayons de la bibliothèque... Bref, j'ai été agréablement surprise par cette lecture, aux accents épiques et de tragédie grecque, fort instructive par ailleurs...

 

L'histoire d'Anna et Jean L'Ange (ah oui rien que ça !!) est aussi tragique que la fin de l'empire byzantin. Nous voyons donc évoluer, dans des "décors" époustouflants les destins croisés de la grande Histoire et de la petite. J'ai aimé le rythme donné par la forme du journal où s'intercalent intrigues politiques et liaison impossible entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article