Bonjour tristesse, Françoise Sagan

Publié le par Miss poisson rouge

Bonjour-tristesse.gif  

Mon avis

Bon alors, comment dire... Il s'agit d'une grande dame, d'une oeuvre littéraire reconnue, bla bla bla... et comme je ne connaissais pas cette auteur, j'ai sauté le pas.

Je n'aime pas. Voilà c'est dit, cela prouvera sûrement mon manque de culture, mais tant pis. Hormis l'aspect intemporel (ça a vraiment été écrit en 1954 ce truc ??? !!...) je ne suis pas impressionnée par ce texte qui me laisse de marbre. C'est bourgeois au possible, la vie facile, l'oisiveté, les grosses voitures, la fête et l'été brulant... Non vraiment, je ne peux être touchée par Cécile et ses premières expériences sur l'amour, la trahison...

Résumé

"La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d'une femme de coeur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare. C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un charmant petit monstre qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l'image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir."   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Chapitre Onze 06/08/2013 13:05


Finalement, je l'ai lu et j'ai bien aimé, voire adoré. Je trouve qu'il n'a pas pris une ride. J'ai trouvé l'écriture d'une grande finesse.

Chapitre Onze 28/04/2013 19:31


Mmm... Je l'ai acheté parce que je me disais que je ne pouvais pas ne pas l'avoir lu. Ton article me laisse dubitative. En règle générale, je n'aime pas les livres qui ont du succès, nous verrons
avec celui-ci.

Miss poisson rouge 29/04/2013 13:16



Moi aussi je me disais ça : que c'était un classique à avoir lu... Et bien comme quoi !... Mais bon, le risque n'est pas bien grand : une petite heure devrait suffire pour ce très court roman.



Crumrin 19/04/2013 19:17


Tout pareil, j'ai découvert ce texte très tardivement et je ne comprends pas comment c'est devenu un classique.